Et si on te laissait grandir sans rien dire ?…





Dans quelques jours tu fais ta première rentrée à l’école

Une étape importante aux yeux de tous

L’entrée dans l’indépendance, tu choisiras avec qui tu veux jouer, qui sera ton ami(e), comment tu te comporteras

Ta maman, ton papa, les adultes de ton quotidien ne seront pas derrière ton dos pour reprendre chacun de tes gestes,

chacune de tes paroles. Tu évolueras à ton propre rythme.

Depuis quelques temps on se prend tous au jeu du « tu es grande maintenant »

« tu es grande maintenant, tu vas aller à l’école »

« tu es grande maintenant, tu n’as plus besoin de couche »

« tu es grande maintenant, tu sais qu’il faut obéir »

« tu es grande maintenant, tu n’as plus besoin de tétine »

Et j’en passe

Mais en fait non, tu n’es pas grande, on t’incite à le croire, à le dire

mais le fait est que tu as encore tellement besoin de nous tous

Tu avances et grandis à ton rythme, tu es toi, peu importe tes réactions, tes actions, tu n’es ni grande ni petite

Te dire cela est te pousser être plus autonome, alors qu’on le sait bien

l’autonomie, l’apprentissage des choses de la vie, tu le fais comme tu l’entends et comme tu le sens

Tu as commencé à marcher quand tu t’es sentie prête

Tu as commencé à aller sur le pot quand tu t’es sentie prête

Tu as commencé à parler correctement quand tu t’es sentie prête

Tu as commencé à compter quand tu t’es sentie prête

Et non pas parce qu’on t’a dit « tu es grande maintenant, tu peux le faire »

Tout comme nous adulte nous nous mettons énormément de pression sur chaque aspect de notre vie

On t’impose également cette pression, et la société en général en fait de même

Ton petit copain chez la nounou qui te dit que tu es grande parce que tu vas sur les toilettes maintenant et plus sur le pot

L’école qui va peut-être te refuser parce qu’en ce moment tu as quelques soucis justement pour aller sur les toilettes

Cela nous met la pression, et nous par rebond sans même le vouloir nous te mettons également la pression

Mais c’est fini, on va te laisser grandir sans rien dire

On va arrêter de te parler de l’école à tout bout de champ

On verra comment les jours se suivent et comment tu t’y sens

On te soutiendra dans toutes les aventures et péripéties que cette nouvelle vie va t’apporter

Non on ne te poussera plus, on ne t’incitera plus, simplement on te soutiendra

On va te laisser grandir sans rien dire, simplement en s’émerveillant

Nos yeux pourront se mouiller de tendresse

Nos coeurs pourront ressentir un amour infini

Nos bras pourront t’enlacer, te serrer

Mais on va te laisser grandir sans rien dire

En tout cas plus « tu es grande maintenant… »

Avec tout notre amour,

Mapa et Paman

P.S. : Oui je l’aime d’amour cette photo <3

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply
    Lorelei
    27 août 2015 at 19:33

    Ce qu’il est touchant ce message plein d’amour bonne rentrée à ta petite puce!
    bizzz

  • Reply
    woodyealine
    27 août 2015 at 19:33

    C’est une très belle écriture, très sincère. Très beau post.

  • Reply
    Soph´
    27 août 2015 at 19:33

    Que c’est beau et bien écrit…et tellement vrai!!!!
    Tu grandis mais tu seras toujours un bébé aux yeux de ta maman jolie poupée…

  • Reply
    cora lya
    27 août 2015 at 19:33

    Oh oui j♥ trop ce jolie post et si vrai … bravo cde ce rappel a nous parents ♥♥bisous et tres belle rentre a vous 3

  • Reply
    IsabelledeGuinz
    27 août 2015 at 19:33

    Une réflexion très intéressante ! C’est vrai qu’on ne se rend pas forcément compte de la pression que ces petites phrases mettent sur les épaules de nos « petits ». C’est vrai, le maître mot doit avant tout être accompagner, soutenir, avec bienveillance

  • Reply
    Eve
    27 août 2015 at 19:33

    très joli texte, bisous

  • Reply
    bah
    27 août 2015 at 19:33

    « Tu évolueras à ton propre rythme ». Dans ce cas, il faut rester à la maison non ? Elle va être presque obligée de fréquenter les enfants qui sont nés la même année qu’elle alors que dans la vie hors de l’école, elle pourrait choisir de fréquenter vraiment qui elle veut ;o)

  • Reply
    QuotidienMama
    27 août 2015 at 19:33

    Mon loulou a aussi reçu une pression énorme de ma part pour la propreté et finalement je me suis dis « mais pourquoi? nous même nous détestons quand on nous met la pression et que c’est pour cela que parfois nous faisons mal les choses »… la veille de sa rentrée au Centre de Loisirs il n’était quasiment pas propre et le jour même c’était bon. Il a eu un accident aujourd’hui mais tant pis, il apprend et comme tout ça n’est pas toujours rose. Finalement, quand on a décidé de le laisser tranquille avec son pipi-caca il s’est lancé tout seul et s’en ai très bien sorti petit bouchon. On leur dit tellement qu’ils sont grands qu’on en oublie nous même que non, ce sont encore et toujours nos petits êtres, nos bébés qui ont toujours besoin de nous et de notre soutien.

  • Reply
    anna-fenta
    27 août 2015 at 19:33

    C’est une très belle réflexion, des fois j’aurais envie de juste les regarder grandir, et puis d’autres fois la pression extérieur revient avec ses gros sabots. La petite dernière à mit plus de temps que les autres à marcher, mais a acquis la propreté jour comme nuit avant les autres. Les gamins sont tellement différents et merveilleux

  • Reply
    veux pas
    27 août 2015 at 19:33

    Un bel article qui nous remet en question. Et moi aussi j’aime beaucoup la photo !

  • Leave a Reply