Moi, maman et mes kilos en trop…





      

Voilà quelques jours qu’un article a fait sensation ou en tout cas a fait parler de lui et de son auteure

Un article sur les kilos en trop après bébé, un article écrit par une coach sportive professionnelle

Un article perçu par beaucoup de mamans comme étant culpabilisant

Les kilos en trop, toujours cette question des kilos en trop

Et si on apprenait à se sentir bien avec ces kilos en trop ?

Ce n’est pas facile d’apprendre à vivre avec son corps, d’apprendre à l’apprécier,

d’apprendre à le mettre en avant, d’apprendre à lui donner toute sa confiance

On veut pouvoir tout maîtriser, et pour certaines au gramme près !

Il est facile par contre de faire culpabiliser une maman. 1, 2, 3, 7 ans après la naissance de son enfant.

Oui elle peut avoir encore des kilos en trop, oui elle peut avoir la flemme ou tout simplement être trop prise pour décider de les perdre

La maman avec ses kilos en trop a le droit de se plaindre de ses fichus kilos qui parfois lui ruinent l’existence

En ce sale matin d’automne tout gris et ce miroir qui reflète une image qu’elle n’aime pas

Elle a le droit de râler cette maman, le droit de vouloir mieux, même si elle ne peut pas se le permettre !

Qui sommes-nous pour juger de la volonté d’une maman, d’une femme de perdre ses kilos en trop ?

La maman n’a pas besoin de baton dans les roues, ni de tape sur la main.

Elle connait les conditions de cette prise de poids, les raisons de sa subsistance.

Pour tout vous dire, j’ai mis presque 3 ans à revenir à mon poids d’avant grossesse

Trois années durant lesquelles je n’ai pas vraiment bataillé mais je me suis plainte, certainement très souvent

Cette taille de vêtement en plus (en trop), ces vêtements cachés qu’on espère pouvoir remettre un jour

et qu’on essaie de temps en temps parce qu' »on sait jamais » !

Et puis j’ai trouvé un petit boulot de rien du tout, et puis on a déménagé loin de ce boulot

Mais j’ai décidé de continuer, malgré le trajet en vélo et en train, malgré l’hiver et la neige,

J’ai continué parce que ce petit boulot de rien du tout me forçait à bouger, à sortir de chez moi et là j’ai commencé

à voir le début d’une perte de poids !

Rien n’était volontaire, juste le déroulement de la vie qui a changé quelques mauvaises habitudes

Je ne suis pas musclée, je suis toujours molle de partout, mais je suis descendue en dessous de mon poids

d’avant grossesse. De presque rien, mais c’est déjà beaucoup pour moi !

Je n’ai pas envie de me forcer à faire du sport pour rentrer dans des catégories ni parce que mon IMC est trop haut.

Il n’est pas facile pour une femme de s’accepter, encore moins après une grossesse

Le corps change, c’est ainsi

Parfois il suffit d’un petit rien pour nous aider à reprendre confiance en nous, en notre corps

Passons au delà des kilos en trop, ils peuvent être magnifiques si celle qui les porte est épanouie

J’ai perdu environ 6 kilos, pour être au top je devrais encore perdre environ 15 kilos

Mais je le refuse catégoriquement, je me préfère largement avec mes kilos en trop

Parce que chaque jour je fais ce petit pas pour apprendre à m’aimer un petit plus.

Apprendre à accepter son corps, là est la meilleure solution, je crois !

Je vous souhaite tout le meilleur les mamans, les femmes, les filles…même avec vos bourrelets !

De grosses bises,

Julie

P.S. : désolée j’en suis encore avec mes photos de vacances, mais y’en a tellement de jolies !!

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply
    julie
    22 septembre 2015 at 21:48

    Comme je me reconnais! Merci Julie

  • Reply
    Little_J
    22 septembre 2015 at 21:48

    Merci à toi

  • Reply
    Marjev
    22 septembre 2015 at 21:48

    Magnifique, merci. ^^

  • Reply
    Magali
    22 septembre 2015 at 21:48

    J’ai lu l’article dont tu parles. Je n’ai pas d’enfant, pas tellement de kilos en trop non plus, mais très franchement il m’a fait bondir. Comme si une femme était obligée d’être mince! Comme si une femme devait se forcer à faire du sport alors qu’elle n’en a pas envie!
    Pour moi le principal c’est d’être bien dans son corps et en bonne santé. Je connais des femmes qui font du 34, qui font du sport, mais qui se trouvent moches et qui ont des problèmes de santé. Et d’autres qui ont 10 kilos de trop, mais qui rayonnent, comme toi sur tes photos de vacances!
    Alors tant pis pour les kilos en trop, personnellement je ne jugerai jamais une femme qui préfère passer la soirée avec ses enfants plutôt que d’aller faire des longueurs à la piscine, bien au contraire.

  • Reply
    dez brid
    22 septembre 2015 at 21:48

    Je n’ai pas vu cet article de cette coach sportive…il disait quoi?

  • Reply
    woodyealine
    22 septembre 2015 at 21:48

    Julie présidente!!!! ^^ C’est essentiel s’aimer tel que l’on es, tous les jours pour toujours. Bravo. Bisous

  • Reply
    Lorelei
    22 septembre 2015 at 21:48

    tu es très jolie sur la photo avec ce sourire rayonnant!
    et je valide bien sûr à 200% ce que tu dis!!!!
    bizz

  • Reply
    March Hare
    22 septembre 2015 at 21:48

    Je passe par ici par hasard, le sujet m’intéresse. J’ai envie de compléter : on rappelle même à la maman, à chaque étape de la grossesse, qu’elle se doit de faire attention à son poids. Ma femme doit y être plus habituée que moi, depuis le temps que les médecins tiennent ce discours vis à vis d’elle (elle a des problèmes de dos que les médecins adorent assimiler à son poids, dans leur grande ignorance des douleurs dorsales). Je n’arrive cependant pas à m’y faire lorsque j’entends un médecin lui dire : « vous mangez ci ? Faites attention » ou « vous avez déjà pris tant de kilos ? Attention, c’est difficile à perdre après ! ». L’argument serait un argument de santé, passe encore, chacune et chacun est libre de traiter son corps comme elle ou il le souhaite. Mais il ne s’agit même plus de santé, il s’agit presque de… tradition ? d’habitude ? Je boue à chaque remarque, j’ai peur de celles de nos proches après la naissance. Il faudra s’armer de patience je suppose : la grossesse ne fait que commencer ^^

  • Reply
    IsabelledeGuinz
    22 septembre 2015 at 21:48

    Oui pour moi le problème ce n’est pas tant le contenu de ce fameux article, mais la notion même de « kilos en trop » (dans une certaine limite, car après on touche véritablement aux problèmes de santé). Et franchement moi je trouve que sur ce point ce sont les médecins qui participent beaucoup à stresser et culpabiliser les femmes !

  • Leave a Reply