Bye bye morosité #1





DC7_6199r

Il y a un an, ou peut-être plus, je décidais de mettre toutes les chances de mon côté pour sortir d’une dépression jouant les yoyos avec mes nerfs et mon moral.

J’ai bien tenté la psychanalyse, mais c’était sans plus, et surtout mon porte monnaie en souffrait !

Poussée et soutenue par mon mari, j’ai décidé de prendre les choses à bras le corps.
Comme pour un rééquilibrage alimentaire, y arriver lentement mais durablement.
Je ne souhaitais pas effacer tous les soucis d’un coup de baguette magique, ni tout oublier de mes peurs
d’un claquement de doigts, je savais tout cela impossible et aussi inutile.

Il n’est pas nécessaire de se réfugier dans de fausses certitudes, dans un entrain camouflant peines
et tracas dans l’espoir de sortir de cette maladie au risque de se faire bien vite engloutir par la réalité.

Non je ne souhaitais pas faire semblant, et à vrai dire je crois que les choses se sont globalement bien enchainées sans trop savoir comment ni pourquoi,
elles m’ont amené sur un chemin moins tortueux, et puis les bosses, les virages, les cailloux ont été moins présents ou peut-être  plus faciles à gérer au quotidien.

Quoi qu’il en soit c’était et c’est encore aujourd’hui un long chemin car tout n’est pas résolu,
mais je gère beaucoup mieux mes émotions, je suis plus sereine, je me réjouis volontiers de petits riens,
je me morfonds et m’apitoie moins sur mon sort ou mes défaites.

Les relations avec mes proches se sont donc améliorées, les larmes coulent avec parcimonie seulement quand c’est réellement nécessaire, j’ose croire en mes projets même si j’avoue avoir encore et toujours quelques craintes, je me permets d’être heureuse, faire mes propres choix sans écouter les autres :
« I don’t give a fuck »

Et là tu me demandes : quelle est ta recette secrète ?

C’est un tout, un ensemble de circonstances qui m’ont aidée à reprendre le dessus
(et je n’écarte pas le risque de replonger un jour dans la dépression mais je me maintiens à distance de chaque signe).
Tout d’abord j’avais un travail (que j’ai arrêté pour cause de grossesse) m’obligeant à faire du vélo 30 minutes 4 fois par semaine.

Ensuite à la maison on a beaucoup beaucoup beaucoup parlé, réfléchi, hurlé, pour mettre en place des règles, de meilleures habitudes (de comportement, d’alimentation), afin que notre fille soit élevée de façon bienveillante, dans un environnement sain, au mieux de nos possibilités,
et aussi pour que nos vies soient plus simples, sans trop de chichis, on a voulu alléger nos esprits et nos assiettes.
J’ai donc perdu du poids, je ne sais pas combien exactement, peut-être 8 kilos en 1 an,
et puis j’ai changé de coupe de cheveux, un style vestimentaire assumé,
et me voilà tellement mieux dans ma peau, le sourire est ainsi plus simple, plus naturel !

Enfin, ayant ras le bol de me plaindre de ma vie siiii difficile sur les réseaux sociaux, j’ai décidé d’y publier chaque jour un moment heureux de la journée en intitulant cela « Bye bye morosité », ce n’était peut-être qu’un leurre, mais je crois dur comme fer que cette régularité dans la recherche du bonheur m’a permis d’aller au delà des difficultés. J’ai arrêté il y a quelques temps ces publications quotidiennes, notamment parce que j’ai énormément réduit mon temps de présence sur les réseaux sociaux.

Cette année j’ai décidé, pour parfaire cette évolution, de rire, rire mais rire si beau si fort que cela sera contagieux…
si si je fais ce voeu si fou, si utopique puisqu’il me rend heureuse et me laisse entrevoir le meilleur des jours à venir !

Et puisque c’est toujours mieux de partager son bonheur, dans l’espoir qu’il se transmette, qu’il rebondisse en chacun des lecteurs qui passent par ici,
je souhaite vous donner rendez-vous chaque semaine pour évoquer tous ces moments m’ayant aidée à dire bye bye à la morosité !

Comme je suis redevenue « maman à domicile »…moi non plus je n’aime pas cette expression…
je ne tiens pas à facilement retomber dans le désespoir d’un manque de relations sociales parfois très difficile à vivre, je ne le cache pas.
C’est pour cela que je vous propose ce rendez-vous.

Pour la semaine dernière, n’ayant pas prévu de vous proposer cet article,
je n’ai pas noté de « bye bye morosité » chaque jour,
par contre je peux vous dire les moments qui m’ont rendue heureuse :
– Beaucoup de câlins, de moments doux en famille, parce qu’enfin on a du temps pour être ensemble
– Lina qui a adoré ma soupe, qui en a redemandé, et qui en réclame maintenant chaque jour
(c’est la maman soulagée de voir sa fille enfin apprécier les légumes qui parle !)
– Et puis ce blog à vous présenter, non sans appréhension (un blog noir, quelle idée?!), mais avec tellement de fierté et de joie !

Voilà un très gros article écrit au feeling, en laissant les mots couler, c’est tellement bon d’écrire à nouveau, ça m’avait énormément manqué !
Je sais qu’il n’est pas facile de lire ce petit texte blanc sur fond noir,
le soucis devrait être réglé dans les jours à venir par mon super technicien d’amour, une écriture plus large, plus lisible.

A bientôt, Julie

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Laure
    11 janvier 2016 at 17:17

    Arrivée à la fin de l’article, plissant les yeux devant mon écran, j’étais prête à te suggérer d’augmenter un peu la police de caractère, par égard pour les pauvres yeux myopes de tes lectrices. Je vois que c’est en cours, donc je n’ai rien dit!
    A part ça j’aime bien la couleur noire, c’est sobre, élégant, ça change de tout ces blogs blancs qu’on voit en ce moment, et qui finalement se ressemble un peu tous…

  • Leave a Reply