Je t’attends





Malyslon - Grossesse

C’est la fin, la toute fin, celle durant laquelle l’impatience est grandissante.
On a tout préparé ou presque. Mais le principal est bien là.
On s’imagine ce petit nourrisson, on s’imagine cette nouvelle vie.
Mais toi, mon bébé, tout comme ta grande soeur, tu ne sembles pas pressé.

Te sentant si bas, les contractions chaque soir,
j’espère alors enfin me dire « c’est le moment, ça y est ! ».
Mais tu es trop bien au chaud je crois.

J’avoue espérer éviter un nouveau déclenchement,
simplement pour vivre les choses plus naturellement,
plus en osmose avec toi.
Mais quoi qu’il en soit, non je ne serai pas déçue,
je souhaite simplement rencontrer au plus vite ta petite frimousse.

Alors je t’attends, on t’attend.
Je profite du soleil et marche autant que possible.
Et puis avec ton papa on se balade, le soir venu,
les températures encore agréables, main dans la main,
à s’imaginer notre nouvelle vie tous les 4.

On t’attend en rêvant à tous ces nouveaux câlins,
à tes petits pieds et tes petites mains tout doux.
En pensant à ces vieilles habitudes un peu perdues qu’il faudra retrouver,
à cette complicité qui se créera entre Lina et toi,
à nos nouvelles aventures, tout simplement.

C’est la fin, l’impatience est bien présente mais tu seras bientôt là…

…A bientôt mon petit amour, mon petit bébé.

Ta maman.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply