Alors tu as eu un petit frère ou une petite soeur ?





malyslon

Cette question somme toute banale
est devenue une certaine source de stress.
Et même si elle est légitime parce qu’après tout
on m’a vue avec mon gros ventre en juin avant les vacances,
elle fait mal parce qu’elle remue la douleur
et parce qu’elle interroge abruptement Lina.

J’ai le bide en compote en ce moment
car c’est tous les jours qu’on a droit à ce genre de question.
Alors j’y réponds, j’explique et ça me fait du bien de le dire,
mais ça me fait mal aussi car ça remue mes sentiments
et ce manque immense de mon bébé.

Lina le vit bien, je ne vois aucun changement chez elle.
Par contre moi je suis souvent d’une humeur massacrante,
aucune patience et une boule au ventre permanente.
Et finalement c’est mon comportement qui joue sur elle,
sur ma petite éponge, mais ça on le savait déjà !
Je fais donc énormément d’exercices de respiration en ce moment.

« Alors c’est un petit garçon ou une petite fille ? »
« Alors tout va bien avec le bébé ? »
« C’est mieux comme ça plutôt qu’à quelques mois de vie »
« Vous allez vous relever et vous ferez bientôt le petit deuxième »

Les gens sont parfois maladroits et il faut faire avec.
Après tout, je ne sais pas comment j’aurais réagi face à une telle situation.
Si seulement ces gens pouvaient prendre un peu de ma douleur,
s’ils avaient une formule magique pour revenir en arrière
et faire en sorte que tout ça n’arrive jamais.

Je souffre mais je dois passer par là.
Par contre je me serai bien passée de la grisaille automnale.
Vivement Bali !

P.S 1 : Je l’ai déjà mon deuxième enfant, il s’appelle Edgar !
P.S 2 : Etoile offerte à Lina par ma merveilleuse Sophie

Des bisous,
Julie

You Might Also Like

18 Comments

  • Reply
    PetitsPoulots
    20 septembre 2016 at 17:50

    Les gens peuvent être parfois tellement indélicats!
    Je rencontre aussi l’indélicatesse des gens dans ma vie qui donne de leur conseil…..car ils savent forcément ce qui est bon mieux que nous.
    J’ai trouvé un peu de paix intérieure face aux questions des gens avec ma sophrologue l’année dernière et avec mon Hypnotherapeute aujourd’hui. Des exercices de respiration et de relaxation pour que ces situations qui arrivent au moment où on s’y attend le moins ne me fasse pas plonger au fond du gouffre et que je remette plusieurs jours a m’en remettre.
    Il me semble que vous avez vous même commencé des séances de sophrologie. Parlez en pour avoir des conseils.
    Et être convaincue qu’il n’y a que vous qui sachiez ce qu’il vous faut. Avancer coûte que coûte dans votre chemin pour atteindre la paix interieure.
    Je vous embrasse- comme toujours vos mots sont terriblement touchants-

  • Reply
    lolabelle
    20 septembre 2016 at 18:07

    oh que oui, Edgar sera toujours votre deuxième enfant,le petit frère de Lina!
    Et comme je comprends ce que tu dis « j’aimerais que les gens m’enlèvent un peu de ma douleur, s’ils avaient une formule magique pour revenir en arrière »! Oui, c’est exactement cela que l’on peut ressentir (même si j’ai ressenti ça en d’autres circonstances que toi)! Cette ambivalence aussi que tu décris si bien, quand ça fait autant de bien d’en parler que de mal…Encore 1000 pensées qui s’envolent vers vous, des tonnes de courage l’accompagnent, c’est maigre, je sais, mais j’y mets tout mon cœur! Et puis, petit pas après petit pas, s’éloigner un peu de ce trou de douleur pour reprendre son souffle, graver Petit Edgar là, au creux du cœur, dans ce recoin où il sera toujours présent même avec le temps qui passe et avancer vers un avenir un peu plus serein!

  • Reply
    Marilyne Perron
    20 septembre 2016 at 18:14

    Je me permets cette fois de te répondre (ainsi que de te tutoyer d ailleurs ) .
    Ton post me parle énormément. Je vis la même chose que toi depuis bientôt 3 ans ….sauf que nous avons perdu mon fils Louis a 5 jours de vie .Son jumeau Sacha a survécu et s est battu. il va bien aujourd hui . Et puis nous avons eut la chance de voir la famille s agrandir avec l arrivée de Joseph (6 mois) qui est donc notre 3 ème garçon et pas le 2ème comme je l entends tellement et trop souvent !
    Alors , il faut raconter et expliquer encore et encore ….et même parfois à des personnes qui pourtant savent ! Comme si l enfant que nous avons declaré, qui a vécu et que ns avons enterré n avait jamais existé !
    J aimerai te dire que ça va aller ….alors ou des fois ça ira….ms souvent et je sais que pour toujours il y aura ces moments où on 3st rattrapées par la réalité si dure , impuissantes …et si vides…
    Les sourires sont si beaux sur les photos qui racontent nos aventures …mais il manque une petite personne ….
    La famille ne sera jamais complète, c est ainsi, et c est notre vie .
    Et justement , le mot clé est là ! La vie , rien n est plus important et il faut s’occuper des vivants …pas le choix il faut avancer et c est ce que l on a de mieux à faire toi et moi .
    (La relaxation m a aidé au cours de la 1ere année )
    Quand on a vécu qqch comme ça , on fait plus vite le tri de ce qui compte vraiment…Les belles choses emplissent notre vie , laissons les faire
    Bon courage à toi et aux tiens.
    Mary.

  • Reply
    Sophie PsS
    20 septembre 2016 at 18:15

    On es la ma douce

  • Reply
    Lisa
    20 septembre 2016 at 18:22

    La phrase « je l’ai déjà mon 2ème enfant, il s’appelle Edgar » est juste magnifique. Je n’ai pas encore commenté sur le drame que tu vis car je vis la même chose depuis début juillet et je ne sais pas quoi dire qui ne serait pas maladroit (tu te rends compte ?) et qui ne se ramène pas à ma propre situation. Mais ce soir, j’ai envie de la crier cette phrase. Car « vous en aurez bientôt un 2ème » est la pire phrase que j’entends. Alors je le dis aussi, « j’ai déjà un 2ème enfant. Elle s’appelle Suzanne ». Je t’embrasse. Merci de partager le pire et le meilleur 🙂

  • Reply
    Marie Danjou
    20 septembre 2016 at 18:27

    tu auras toujours ce genre de remarques maladroites, il faut faire avec, composer, expliquer, ne pas faiblir… c’est difficile au début après ça passe même si tu gardes au fond de toi cette douleur discrète mais tellement puissante par moment… je te souhaite plein de courage et te fais des grosses bises !

  • Reply
    joan a
    20 septembre 2016 at 19:49

    J’ai l’habitude de participer à tes bye bye morosité sur facebook, et commenter quelques fois sur ton merveilleux instagram. Mais je n’ai jamais osé commenter sur ton blog, ton texte me touche beaucoup. J’aimerais que tu me donne un peu de ta douleur pour te soulager si cela était possible. Oh que oui tu a raison, ton deuxième enfant et le petit frère de Lina, c’est votre Edgard ❤❤

  • Reply
    Laura ByLolo
    21 septembre 2016 at 08:23

    C’est de la maladresse… mais cela n’en reste pas moins douloureux !!!
    Grosses bises Lolo

  • Reply
    Virginie Duchene
    21 septembre 2016 at 11:13

    Bonjour Julie,

    Je me suis dit que ceci pourrait peut-être t’aider dans ce besoin de reconnaissance de ce que vous avez vécu et vivez encore en ce moment et dans tous les cas, se sentir moins seul dans son drame aide toujours je pense:

    http://bruxelles-les-oies.blogspot.be/2016/09/journee-deuil-perinatal.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+Bruxelles-les-oies+(Bruxelles-Les-Oies)

    Courage!

    Virginie

    • Reply
      malyslon
      21 septembre 2016 at 12:12

      Oh merci infiniment Virginie, je ne connaissais pas l’évènement et je pense en parler bientôt sur le blog 😉

      • Reply
        Virginie Duchene
        21 septembre 2016 at 12:50

        Avec plaisir Julie:-)!

  • Reply
    Katell
    21 septembre 2016 at 14:38

    Moi aussi comme toi et comme beaucoup d’autres qui passent ici je dois expliquer que oui j’ai trois enfants mais j’ai eu quatre enfants et que non Eliott n’est pas un remplaçant parce que rien ne remplacera jamais Nils. C’est l’enfant d’après et c’est une place par facile dont il a déjà conscience à 3 mois !
    Alors oui même après quatre ans j’ai des jours sans et tant mieux ils me permettent d’encore plus apprécier les jours avec et de profiter pleinement de la vie (ça me paraît tellement cucul en l’écrivant).
    Alors ouiiiii si certains jours tu en as marre et que tu n’en peux plus de répondre fais juste cette distinction « j’ai eu deux enfants et j’ai une magnifique petite fille »

  • Reply
    Katell
    21 septembre 2016 at 14:39

    Moi aussi comme toi et comme beaucoup d’autres qui passent ici je dois expliquer que oui j’ai trois enfants mais j’ai eu quatre enfants et que non Eliott n’est pas un remplaçant parce que rien ne remplacera jamais Nils. C’est l’enfant d’après et c’est une place par facile dont il a déjà conscience à 3 mois !
    Alors oui même après quatre ans j’ai des jours sans et tant mieux ils me permettent d’encore plus apprécier les jours avec et de profiter pleinement de la vie (ça me paraît tellement cucul en l’écrivant).
    Alors ouiiiii si certains jours tu en as marre et que tu n’en peux plus de répondre fais juste cette distinction « j’ai eu deux enfants et j’ai une magnifique petite fille » et Lina peut fièrement répondre que oui elle a eu un petit frère qu’il s’appelle Edgar et qu’il était très beau.

  • Reply
    JJB
    21 septembre 2016 at 19:02

    en tant que papy je ne suis pas certain d’apporter la meilleure réponse car il n’y a pas de réponse à l’énigme , au doute … Sinon continuer à s’interroger ou alors s’en prendre à ceux qui ne peuvent pas comprendre … Alors tout est plus simple quand on ne SAIT PAS , les explications c’est fait pour les scientifiques alors je dis Merde aux scientifiques qui ont envie de me prendre pour un imbécile , ils font très souvent ce qu’ils savent , ce qu’ils peuvent mais ne me diront pas pourquoi quelqu’un me manque

  • Reply
    Pasquier Vanina
    23 septembre 2016 at 22:42

    Pas de formule magique à te donner pour revenir en arrière, et c’est bien dommage… Juste des bisous virtuels que je t’envoie pour essayer d’apaiser ton cœur quelques instants.

  • Reply
    Paulinesf
    26 septembre 2016 at 14:31

    Bonjour, mon métier de sage femme me confronte (malheureusement) régulièrement à des histoires comme la votre. Je me permets de vous conseiller le livre  » Lea n est pas là » disponible gratuitement sur internet, pour votre fille mais aussi pour les autres. Il permet de mettre des mots simples sur l’indicible. Je vous souhaite le meilleur pour la suite et d être chouchoutée.

    • Reply
      malyslon
      27 septembre 2016 at 08:56

      Merci beaucoup Pauline, j’irais vite regarder cela 🙂 Et puis merci pour le merveilleux métier que vous faites..du médical mais avec cette immense dose d’humanité et de respect des femmes, des familles. Je vous embrasse

  • Reply
    Le monde de K
    1 octobre 2016 at 20:04

    Avoir porté deux enfants mais ne pouvoir en serrer qu’un seul dans ses bras, repartir de -1, faire face à toutes ces réflexions maladroites, s’indigner d’un tel manque de tact…. Et puis avancer et aller mieux, c’est tout ce que je te souhaite chère Julie….

  • Leave a Reply