Naissance et tourbillon





Quoi de plus extraordinaire dans la vie d’une femme, d’un homme…
d’une famille, que la naissance d’un bébé ?
Un moment entre parenthèses parfois merveilleux,
parfois douloureux ou tout cela à la fois.

J’ai vécu toutes ces naissances, je connais un peu tous ces sentiments.
La naissance laborieuse : celle qui est longue, dont on ne voit pas la fin
et pour laquelle on se dit « ahh enfin ! ».
La naissance affreusement douloureuse mais dont on souhaite garder
de merveilleux souvenirs même s’il nous faut laisser partir
ce petit bout de nous en lui chuchotant notre amour.
Et puis j’ai connu la naissance merveilleuse, celle qui apaise les maux
et réconcilie avec l’espoir, celle qui laisse couler les larmes,
les larmes du bonheur !

De beaux petits habits sélectionnés avec soin
et une couverture toute douce pour l’accueillir avec douceur.
Voilà ce que je voulais pour la naissance de Suzanne.
Comme si c’était vital ou en tout cas d’une nécessité absolue.
Je voulais pouvoir l’accueillir comme dans mes rêves.
Après l’avoir tant attendue, c’était peut-être comme une évidence.
Mon évidence.

Ensuite vient un autre chamboulement : le retour à la maison.
Ce moment là est aussi un peu une naissance.
La naissance de notre nouvelle famille.
Une personne en plus à chouchouter, à câliner et à aimer.
De nouvelles habitudes, un nouveau rythme…une nouvelle vie !

Le quotidien reprend petit à petit, même si on se sent parfois débordés.
La fatigue s’accumule et parfois on aimerait appuyer sur le bouton « pause ».
Je dormais très peu avant la naissance de Suzanne.
Entre le stress et la crainte de la perdre, mon corps et ma tête étaient en alerte constante.

Forcément, il a été difficile de reprendre pied.
Je ne suis pas sûre qu’on y soit encore arrivés.
Le quotidien qui file et défile si vite.
Et nos vies qui s’adaptent au tourbillon.
On a alors laissé en suspend beaucoup de choses.

Pour remercier notre entourage, nos amis de près ou de loin.
Pour marquer ce moment si heureux de nos vies.
Il nous faut encore envoyer un joli faire part.
Parce que je considère le faire part naissance comme une finalité.
Après l’annonce de la grossesse suit l’annonce de la naissance.
La boucle se ferme, place à la suite, aux aventures du quotidien.

Et puis c’est toujours si agréable de recevoir de beaux faire-parts.
Tic tac tic tac…nous avons juste un peu de retard !
Mais on prend le temps de se construire un joli nid,
voilà ce qui nous importe pour le moment.

Je vous embrasse,
Julie

Crédit photo Faire Part Elégant

Article partenaire

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    Andrieu
    25 janvier 2018 at 20:05

    Un bien joli article !

  • Reply
    Camille
    1 février 2018 at 10:50

    Tes textes sont très beau, je les découvre avec beaucoup de plaisir.
    Merci pour toute cette douceur

    • Reply
      malyslon
      2 février 2018 at 10:06

      Et merci infiniment à toi pour ce commentaire qui me touche énormément <3

    Leave a Reply