Les débuts de Suzanne à la crèche





Depuis le mois de septembre Suzanne va à la crèche.
C’est une décision que nous avons prises pour deux raisons :
Je travaille à la maison et c’était devenu extrêmement difficile de m’occuper d’elle en même temps.
Et parce que (comme pour sa grande soeur) on souhaitait qu’elle ait d’autres relations sociales
que celles de sa famille et amis proches.

Alors que Lina allait chez une assistante maternelle, pour Suzanne on a préféré la crèche.
Il faut dire que dans notre petite ville c’est très convivial, et j’avais eu de nombreux
retours positifs concernant la crèche !

J’ai donc fait une demande pour qu’elle y soit 2 jours par semaine.
Demande acceptée, joie dans mon petit coeur…et appréhension aussi !

L’adaptation à la crèche

J’ai passé tout l’été à redouter la période d’adaptation !
Suzanne ne s’endormait que dans sa poussette ou au sein alors je craignais
que ça soit compliqué à la crèche.
Et puis quelques jours avant les premières heures d’adaptation j’ai eu comme un flash :
Peut-être que le rythme de la crèche l’aidera à s’endormir plus facilement à la maison !

Je reviendrais après sur le sujet du sommeil mais concernant l’adaptation,
Suzanne n’a eu absolument aucun problème !
On lui a tout expliqué en amont, sans forcément insister.
Une fois à la crèche, j’ai agi le plus naturellement possible.
Sans montrer ni stress, ni angoisse…ni larmes !

Elle n’a jamais pleuré ni crié et j’avoue que ça a tout de suite été très rassurant.

Le sommeil

Le sommeil est un sujet qui nous pose beaucoup de soucis avec Suzanne.
A la crèche j’ai tout de suite parlé de ses nuits hachées, des tétées, de la poussette.
Elles m’ont toutes rassurée en me disant que ça irait et que ça prendrait le temps nécessaire.

Après quelques jours d’adaptation, Suzanne faisait des siestes sans aide spéciale à l’endormissement.
Elle a une tétine et un doudou, parfois un petit câlin a été nécessaire mais rien de plus.
Je dois avouer que je suis clairement jalouse !
Mais cette étape du sommeil à la crèche étant réglé j’étais vraiment sereine.

Je crois que l’attitude du personnel de crèche et des parents est très importante !
Quand les éventuelles émotions « négatives » restent au placard,
l’enfant prend confiance et se laisse aller sans rechigner !

Je crois que Suzanne a mis 1 semaine à s’endormir seule et pour plus d’une heure.
Mais dans tous les cas, même les jours plus « compliqués » je n’avais que des retours positifs :
« c’est normal », « ça va aller », « il faut du temps », « ça s’améliore petit à petit ».
Et je dois dire que c’est très rassurant, pour nous parents,
ce calme et cette gentillesse quand on récupère son enfant.

Préparer l’entrée en crèche

C’est un peu comme à l’école, il faut préparer pour ne rien oublier :
doudou, chaussons, tétine, étiquettes dans les vêtements,
couches de piscine, vêtements de rechange…

A la maison Suzanne n’avait pas encore de doudou attitré alors je lui en ai donné un au hasard,
je ne sais pas finalement si elle l’apprécie mais elle dort donc c’est le principal !

Niveau chaussons je galère encore aujourd’hui parce que je me plante toujours de taille.
Du coup elle reste en chaussettes, ce qui n’est pas dérangeant
puisqu’il fait chaud dans les locaux de la crèche !

Pour les vêtements j’ai fait comme pour Lina depuis qu’elle est toute petite,
j’ai mis des étiquettes C-MonEtiquette sur tous les vêtements et chaussures !
Ca reste le moyen le plus simple et rapide pour mettre le nom sur les affaires.
Car OUI bien souvent, quand il y a un nouveau vêtement,
je me rends compte 2 minutes avant de partir qu’il n’a pas son étiquette
avec le nom de Suzanne alors je le colle vite vite !

Voilà vous savez tout !
Je ne sais pas si ça vous sera d’une grande utilité
mais ça laissera au moins une trace de cette grande étape par ici !

PS : la photo est de mauvaise qualité mais il s’agit des premières minutes à la crèche 😉

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Petites Marionnettes
    11 janvier 2019 at 14:20

    Mais que de souvenirs! Te lire à raviver des émotions <3
    C'est exactement ça, plus on est serein, mieux ça va! Pourtant ici aussi c'était refus d'autre chose que le sein, sommeil compliqué.
    Mais avec le recul je t'assure que ces moments où elle allait à la crèche, le soir quand je la récupérais, les fêtes de la crèche… ce sont de merveilleux souvenirs <3
    Bisous et amuses-toi bien Suzanne!
    Marion

  • Reply
    Cora lyly
    11 janvier 2019 at 19:03

    Tres jolie post oui en creche si le ou les parents vont bien et que tous s entendent cest top… cela lui fait surment du bien de se detacher aussi bref top bravo Suzanne jolie♡

  • Leave a Reply