Mon bébé n’est pas une poupée





Mon bébé n’est pas une poupée.
Même si cela est évident pour la plupart des personnes.
Ça semble mystérieux pour beaucoup trop d’autres.
Je crois que c’est une question d’éducation, de bonnes ou de mauvaises manières.
Et certainement aussi de respect.

Mais après tout je ne veux pas juger, plutôt informer.
Parce que l’évidence n’est pas la même pour tous, tout comme les limites.
Alors parfois on assiste ou on vit (subit) des situations qui nous déplaisent.
Et il me semble que ce thème global de « limites » est en fait au coeur de nos vies.
Comme si elles n’étaient {les limites} pas assez claires pour que certains se permettent
de les dépasser, de se les approprier, de les ignorer.

Mon bébé n’est pas une poupée.
Je parle de mon bébé et de tous les autres bébés.
Parce qu’un bébé ne parle pas, ne peut pas se défendre, ne peut pas riposter.
Et même si un bébé c’est mignon, c’est tout doux, c’est attendrissant…ce n’est pas une poupée.

Un bébé ne demande pas à avoir des doigts d’inconnus qui lui caressent le visage.
Un bébé ne demande pas à ce qu’on lui transmette les virus et bactéries de la saison.
Un bébé ne demande pas à se faire postillonner dessus à tout va.

Mais à bien y réfléchir il en est de même pour nous, les adultes, n’est-ce pas ?
Mais pourquoi est-ce qu’il faut demander à des enfants
d’arrêter de toucher le visage d’un bébé (de mon bébé)
alors même que leur mère les regarde sans rien dire ni empêcher ?
Et pourquoi sommes-nous tant de parents à devoir
stopper les gestes d’enfants qui ne sont pas les nôtres ?
Et pourquoi sommes-nous tant de parents à devoir stopper les gestes d’autres adultes ?

Certains penseront que ce n’est pas bien grave, mais moi si.
Je pense que c’est grave parce que c’est trop d’irrespect.
Comme les voisins qui font régulièrement du bruit tard le soir.
Comme ceux qui crachent leur fumée de cigarette au visage des autres.
Comme ceux qui laissent aboyer leur chien toute la journée.

Toutes ces choses qui nous poussent à réagir à haute voix si on l’ose.
Et qui nous font ruminer de colère si on n’a pas réussi à exprimer notre ressenti.
Non ce n’est pas normal. Oui c’est de l’irrespect.

Mon bébé n’est pas une poupée.
Et finalement je trouve très triste cette mentalité qu’ont des gens de croire que tout leur est permis.
Je suis triste parce que ce message erroné deviendra l’habitude des futurs adultes qui les côtoient.

C’est pourtant par une note positive que je souhaite terminer ce message.
Tout comme le sourire est contagieux,
nous pouvons décider de contaminer les autres avec une bonne dose de politesse et de respect.
Sait-on jamais, ça pourrait se propager !

Avez-vous déjà vécu ce genre de situation qui à la fois vous gène et vous met en colère ?

A bientôt,
Julie

You Might Also Like

19 Comments

  • Reply
    Gilliane.C
    31 janvier 2018 at 19:44

    Bonjour Julie.
    Comme je le.retrouve dans tes lignes. Notre bébé bonheur est arrivé le 2 janvier. Et les gens ne comprennent pas qu’au vue de la saison et tout les microbes Et virus qui vont avec je suis assez rigide sur le toucher, les câlins et le portage de mon tout petit sans défenses.
    J’encaisse leurs remarques avec le sourire et reste très polie et courtoise mais intérieurement je retiens des mots un.peu plus crus.

    Merci de me faire me.sentir tout simplement une MAMAN qui veut le meilleur pour son tout petit.

    • Reply
      malyslon
      2 février 2018 at 12:50

      Et surtout on a les droit de choisir les limites qu’on souhaite imposer aux autres en ce qui concerne nos enfants. Peut-être que les gens comprendraient si on venait les tripoter à tout va sans leur avis !!!!

  • Reply
    Un instant de bonheur
    31 janvier 2018 at 20:41

    Je n’ai jamais été confronté à cela quand Paul était vraiment petit. En revanche cela arrive régulièrement maintenant qu’il est plus grand et cela ne me choque absolument pas. Encore tout à l’heure à la boulangerie un enfant plus grand lui a caressé les cheveux. Et parfois c’est lui lorsqu’il voit un bébé qui lui fait une caresse pleine de tendresse. Je ne vois pas le mal à ça. Je pense qu’il apprend à vivre avec les autres à sa manière. A l’âge où il ne maîtrise pas encore la parole il s’exprime par le toucher, le langage que nous lui avons appris. Je ne ferai jamais une remarque à un enfant qui touche le mien à partir du moment où c’est fait avec douceur et bonne intention. Tu le vis comme de l’irrespect, je le vis comme de la bienveillance. Les limites ne sont pas les mêmes pour tous

    • Reply
      malyslon
      2 février 2018 at 12:48

      Je comprends ce que tu veux dire, et effectivement il y a des situations où la bienveillance prévaut mais il y en a d’autres où non ce n’est pas le cas (mais c’est mon avis). Les enfants de 5-6 ans sont encore assez brutaux dans leurs gestes (et c’est normal), alors quand il y en a deux : une qui lui tripote le visage et l’autre la tétine, que leur maman les regarde sans rien dire, je ne trouve pas cela normal. Une petite caresse dans les cheveux ou sur la joue de la part d’un enfant en soit ça ne me dérange pas et je suis d’accord avec toi qu’on peut y voir juste de la tendresse mais quand les gestes sont répétés dans le visage par plusieurs mains et SURTOUT que l’adulte qui accompagne ne dit rien (ni même un « faites attention », cela est pour moi de l’irrespect.

  • Reply
    Camille
    1 février 2018 at 10:47

    Je suis tellement d’accord avec toi pour vivre beaucoup de frustration par rapport à ça… Ma petite est née il y a 5 semaines et ce que je redoutais se confirme : bien que j’ai prévenu les gens avant sa naissance, ils la prennent pour une poupée là pour les divertir :
    -vas y que je suis adulte mais je vais dans la pièce où elle dort en réunion de famille sans demander aux parents, juste pour la voir et lui caressser le visage (!), c’était sans compter qu’on l’a entendu se réveiller avec le babyphone et que j’ai du monter le ton en découvrant ça !
    -vas y que je l’embrasse alors qu’elle n’a même pas un mois sans demander aux parents si ça dérange (et oui, ça dérange)
    -vas y que je la donne dans les bras d’un enfant à un mois (!) parce que « la petite voulait trop la prendre » sans nous demander, comme un paquet, une poupée !
    -…
    Bref, comme je te comprends. Quelle frustration de voir des proches et moins proches se comporter ainsi… Ca me fait mal au coeur de voir comme les gens manque de délicatesse et de respect pour notre bébé et pour nous.
    Enfin bon, parfois je peux dire quelque chose, parfois c’est plus difficile selon la personne… :/
    Merci pour ton texte
    Camille

    • Reply
      malyslon
      2 février 2018 at 10:06

      C’est fou ce que tu expliques, comment les gens peuvent s’approprier un bébé qui n’est pas le leur….
      Le plus difficile je trouve que c’est de garder son calme, d’expliquer sans crier ni râler 🙁
      Allez, courage ! Bises

  • Reply
    Anne
    2 février 2018 at 14:54

    Mon petit garçon a eu une méningite à 6 jours de vie. Mon bébé naissant a été hospitalisé durant 7 jours, morte d’inquiétude, pensant le pire, je le gardais collé sur moi tout le temps. Finalement la méningite n’était pas grave, virale. Mais due à un virus qu’un visiteur lui avait transmis lors d’une visite à l’hôpital à sa naissance. Inutile de dire qu’à part sa sœur et son papa personne n’a touché à mon bébé tout petit (qui a maintenant 6 ans) ni à mes deux autres bébés suivants ! Mon pédiatre nous disait de toute façon qu’à part la fratrie, on ne laisse personne prendre les bébés en bas âge, à la limite un bisou sur la tête. Et pas de garderie pour eux (crèche), haut lieu de microbes !
    En revanche mes enfants ont longtemps bercé leurs petits frères tout collés dormant sur eux et ça c’est magique !

    • Reply
      malyslon
      5 février 2018 at 14:00

      Ohlala ma pauvre, j’imagine en effet combien cela a dû être inquiétant ! Et oui moi aussi je crains très fort les microbes, parce que ça peut vite dégénérer 🙁 Merci pour ton commentaire Anne ! Je t’embrasse

  • Reply
    Laëtitia / Carnets, sorbets et compagnie
    5 février 2018 at 10:50

    Bonjour,
    Tout à fait d’accord avec toi. Je ne supporte pas ça !
    Mais même plus grand d’ailleurs, Mlle T va avoir 3 ans et dans la rue quand on se promène main dans la main, parfois des personnes s’arrêtent et font ce genre de choses. Mais stop quoi ! Ça m’énerve au maximum…
    On ne peut donc pas être tranquille quand on a des enfants ?
    Agréable journée !

    • Reply
      malyslon
      5 février 2018 at 14:03

      Oui tout à fait ! Un gentil bonjour ça se comprend mais tripoter les enfants c’est un pas de trop…comme si on se permettait de le faire à eux 😉

  • Reply
    Fabrice
    10 février 2018 at 11:42

    Fut il un temps où les mères étaient fières de leurs bébés et encore plus fières qu’on s’arrête pour regarder, sourire et donner de l’amour. Fut il un temps où les bactéries et les virus faisaient partie de la vie même si de temps en temps et pour une infime minorité, ça se terminait mal, comme tout dans la vie, celle là même qu’on refuse et bafoue à longueur de journée. Fut il un temps. Fut il un temps où on laissait les enfants être et que chaque mère n’intervenait que si quelque chose de dangereux était en train d’être fait. Quand une caresse ou un bisous commence à être qualifié de toxique parce que vous comprenez, les virus et les bactéries de « l’etranger », c’est grave, très grave. Votre billet m’a remplis d’une tristesse sans nom.

  • Reply
    Melchior
    10 février 2018 at 14:29

    Fabrice, vous exprimez exactement la réaction que j’ai eue à la lecture de ce billet. Certes, il arrive que certain(e)s s’autorisent une proximité trop grande eut égard au jeune âge des touts-petits… Cela m’ennuie quand il s’agit de parfaits inconnus… Mais la famille, les amis peuvent avoir envie d’approcher et de bichonner, par amour, par amitié, un bébé. Et un petit construit son identité sociale et affective au travers de toutes ces rencontres ! Et que diriez-vous si vos amis, votre famille ignoraient votre bébé ?

    • Reply
      Fabrice
      10 février 2018 at 18:35

      Ça fait justement partie du lien social la « proximité » des « étrangers », non ? C’est quand on commence à penser que tout étranger est un ennemi potentiel, un agresseur potentiel que la société part en vrille. Combien d’étrangers feront plus qu’un sourire, une caresse ? Ce n’est pas une grande nouvelle qu’un bébé est relié à sa mère et absorbe ses émotions… Quels dégâts sociaux…

  • Reply
    Camille
    10 février 2018 at 15:07

    Je suis tellement d’accord avec vous Julie! Mon tout petit dernier a seulement 3 semaines et en cette période hivernale je prends toutes les précautions pour que les virus le laissent tranquille ! J’ai beaucoup de mal avec les enfants qui veulent être attentionnés mais qui sont souvent trop brutaux et avec des doigts pas toujours propres ….et encore plus avec les parents qui ne disent rien! Un bébé c’est fragile et il faut prendre des précautions, c’est bien normal !
    Dans la même idée, je n’appreciais Pas les gens qui se permettaient de toucher mon ventre quand j’étais enceinte ! Chacun son corps, il me semble !

  • Reply
    Mumissy
    10 février 2018 at 15:35

    Tellement d’accord avec vous Julie! Fabrice et Melchior ce sont vos réactions qui me rendent triste. Le gros souci est qu’encore trop de gens considèrent les bébés comme des objets. Certains gestes d’adultes soit-disant « bienveillants » comme vous le dites pevient être très intrusifs, au-delà du souci des virus. Un bébé est un être à part entière qui n’a pas besoin d’être tripoté à tout va. Bravo Julie!

    • Reply
      Fabrice
      11 février 2018 at 14:05

      A moins que votre bébé soit entouré d’aveugles, être « tripoté à tout va » est peut-être une exagération… Paranoïa quand tu nous tiens…

  • Reply
    PHILIPPE
    10 février 2018 at 18:35

    quel besoin avez vous de le montrer sur un blog ? ce n’est pas une poupée n’est ce pas ?

  • Reply
    Audrey
    10 février 2018 at 22:58

    Merci pour ce bel article.
    Je me retrouve beaucoup dans tes positions.

    Je me rappelle d’ailleurs avoir croisé un voisin dans l’ascenseur, et avoir vu ses mains se rapprocher petit à petit de ma fille de 10 jours.. et en même temps qu’il disait « Oh elle est si mignonne! » Moi je lui repondais « Oui mais très petite! » En mettant sa main devant la sienne.

    Je me rappelle aussi de mon retour de la maternité, moment que j’attendais avec impatience. Sauf que ma belle famille (beaux parents + 2 belles soeurs) sont venus « gâcher » ce moment en restant tellement longtemps.. Je me rappelle ce sentiment d’oppression en moi quand ma fille passait de bras en bras, plusieurs fois, comme une poupée! C’était trop pour moi, je leur ai dit que j’allais la mettre dans son lit au calme.

    Donc oui je me retrouve beaucoup dans ton article.

  • Reply
    Odilebouh
    11 février 2018 at 06:52

    Je suis complètement d’accordavec toi!!
    Ce n’est pas tellement les microbes qui me dérangent (même si je préfère qu’ils les gardent pour eux) mais c’est surtout le fait de se permettre de les toucher sous prétexte que ce sont des bébés ou des enfants, sans même les connaître. Aucun adulte n’accepterait qu’un total inconnu lui caresse le visage ou les cheveux, alors pourquoi se le permettre sur un enfant?? Ce n’est pas un manque de respect envers le parent mais bien envers l’enfant! Et oui, moi aussi ça m’énerve!
    C’est comme ceux qui disent « tu me fais un bisous? » ou « fais un bisous à la dame » et qui en plus insistent et jouent les vexés quand l’enfant ne veut pas. Plutôt que de simplement dire « ok c’est toi qui décide ». je ne supporte pas ça!
    Ça ne fait pas de moi quelqu’un d’insociable. Mais plutôt quelqu’un qui respecte la qualité d’individu d’un enfant. Et je trouve ça tellement important.

  • Leave a Reply