Astuces pour réduire la constipation de l’enfant





Malyslon - astuces constipation de l'enfant

Quand on est parent, on comprend bien dès la naissance
que ce rôle n’est en rien glamour.
Il y a souvent des histoires de pipi-caca, des débordements,
des vêtements, des sols et des mains souillés.
C’est comme ça, on n’a pas le choix, on est souvent agenouillés
aux pieds de nos enfants qui ne nous aident absolument pas :
« allez lève ton pied », « nan nan nan nan ne marche pas dedans »…

Et puis il peut y avoir tout l’inverse,
le caca peut devenir une bénédiction !
Chez nous le problème a commencé il y a un peu plus d’un an.
Entre les vacances d’été durant lesquelles la nourriture
était un peu du gros n’importe quoi
et la rentrée scolaire en petite section de maternelle.

Au début on ne s’inquiète pas trop.
Puis s’enchaînent 3, 4, 5 jours et plus sans aller à la selle.
Lina en était arrivée à un point où elle se réveillait la nuit
en hurlant de douleur, le caca sortait de force
aussi dur que de la brique…d’où les pleurs !
Il lui est arrivé de ne pas y aller pendant 15 jours, c’est énorme
et vous imaginez bien mon angoisse dans ces moments là !

Lina se mettait souvent dans un coin toute recroquevillée pour pousser,
elle souillait beaucoup de culottes, c’était vraiment
très dur à voir pour nous parents qui ne savions
plus trop quoi faire pour l’aider !

J’en arrive tout de suite aux astuces qu’on a mises en place.
Elles n’ont pas toutes été parfaitement efficaces mais
elles ont au moins un peu aidé.

– L’HEPAR : cette eau est riche en magnésium et facilite le transit.
J’en donnais tous les jours à Lina et en grande quantité notamment
dans son biberon en complément du lait d’avoine ou de riz.
Je continue de lui en donner un peu chaque jour notamment au moment du repas.

– LE FORLAX 4g : c’est un laxatif en poudre au goût d’orange et de pamplemousse.
Lina déteste les agrumes alors pour parer ce soucis j’ai commencé à en mettre
un tout petit peu dans son biberon du matin avec du cacao puis
j’ai augmenté la dose au fur et à mesure qu’elle s’habituait au goût.
A la fin j’y mettais environ 1 demi sachet par jour.

– L’OSTEOPATHIE : Par quelques massages, l’ostéopathe à pu
faire descendre les selles et le soir même Lina allait aux toilettes.

– LES MASSAGES : On peut nous-même faire des massages circulaires
dans le sens des aiguilles d’une montre pour faciliter le transit
et réduire les douleurs de la constipation. Mais très franchement
ça n’a jamais bien fonctionné chez nous  car Lina ne se laissait pas faire !

– LES COMPOTES : Lina n’acceptait que les compotes de pommes,
après quelques conseils reçus j’ai essayé de lui donner de la
compote pomme-pruneaux qu’elle a tout de suite acceptée…grand soulagement !

– L’ALIMENTATION EN GÉNÉRAL : Ca parait tout bête mais ce n’est effectivement
pas toujours facile de donner une alimentation saine et variée à son enfant
surtout s’il est un peu difficile ! Alors avec Lina je fais des choses très simples
sans sauce, sans chichi. Je privilégie le blé complet et je lui donne
au moins 1 légume à chaque repas, même si c’est en petit pot bio pour bébé,
tant pis, tant qu’elle mange des légumes c’est ce qui m’importe.
Car oui, il y a forcément des légumes qu’elle n’aime pas si je les prépare
comme les carottes ou le potiron, mais en petit pot tout fait elle adore
alors je préfère ne pas m’inquiéter et savoir qu’elle mange varié !

– LE SUPPOSITOIRE DE GLYCÉRINE : C’est aussi un laxatif
mais si l’enfant est très (trop) constipé ça peut être compliqué
de lui administrer d’autant plus que ça lui fait mal. Cependant
si la constipation n’est pas trop forte, le suppositoire aide beaucoup.

– LA POSITION : Et oui, on n’y pense pas forcément mais
il y a une position spécifique à adopter pour faciliter le passage.
Penché en avant et si possible les jambes surélevées à l’aide d’un marche-pied.
Il m’est arrivé d’allonger Lina sur le dos et de lui ramener les genoux aux épaules,
cette position l’a parfois aidée mais j’avoue que ce n’est pas très pratique.

– L’ACTIVITÉ PHYSIQUE : Courir dans le couloir, sauter sur le lit,
rire, se chatouiller, danser, faire du yoga et j’en passe !
Ca aide beaucoup, c’est un aspect à ne pas oublier !
Un jour j’ai tellement fait rire Lina qu’elle a dû
aller en urgence aux toilettes.

Voilà pour les pistes à explorer.
Nous avons tout essayé, nous avons beaucoup stressé
et il semblerait qu’aujourd’hui le problème soit presque résolu.
Lina va à la selle tous les deux jours environ ce qui me semble
parfait aux vues de ce que c’était il y a 1 an.
Pour la petite anecdote il lui est arrivé de boucher les toilettes
tant les selles étaient énormes et dures.
Je me souviens avoir dit à ma mère « ça a la taille d’une demie baguette ».

Je me suis permise d’évoquer deux médicaments
car ils sont sans ordonnance, mais surtout pensez à demander
conseil à votre médecin et/ou votre pharmacien.

J’espère que ces pistes vous aideront, j’avoue que j’aurais
adoré les avoir il y a 1 an tant on a galéré 😉

Bises,
Julie

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply
    Cora poisson
    19 septembre 2016 at 10:19

    Cc toi♡ oh ton article me parle lya ma fille de 9 ans avait depuis qq jours bon apetit selles en jet pas top jlai soigne contre diarhe heinmais ca continuait au bout d 5 j et verdict doc un bouchon donc jai fait tout l inverse je n aurait jamais penser que cetait ca comme quoi et oui forlax…. voila bonne semaine a vous gros bisous

  • Reply
    Lucie C.
    19 septembre 2016 at 11:55

    Je connais bien le sujet! Car quand j’étais petite j’étais souvent constipée et c’est devenue un sujet limite traumatisant. Heureusement les choses ont bien changé dans le bon sens, surtout pour mes filles aujourd’hui !

  • Reply
    Clémence
    19 septembre 2016 at 12:14

    Parfaits ces conseils ! J’ajouterai d’en parler avec son enfant, de dédramatiser même si on est inquiets… et selon son âge, les enjeux ne sont pas les mêmes, surtout à l’âge dit de la « propreté »…
    Les selles de Lina il y a un an pouvaient presque être des « bye bye morosité »ahah Bon lundi Julie !

  • Reply
    Laura ByLolo
    19 septembre 2016 at 13:44

    Et oui… j’ajouterai : pareil pour les adultes !!!!
    LOL :-)) bises Lolo

  • Reply
    Aurélie
    19 septembre 2016 at 13:58

    Ah ah je rigole car on a eu le même problème à la maison il y a un an (mon fils à 4 ans aujourd’hui)…alors suppo de glycérine, forlax, tout ca, tout ca, ca me parle 😉
    Nous le remède a été radical après un an et demi de suppo et forlax, de crises et de pleurs, de régime sans gluten, etc., on a éliminé les pommes crues!!! Et oui mon fils mangait une pomme par jour et nous parents, tout fier qu’il mange son fruit à pleine bouche, et bien c’est pas génial pour le transit des petits (moins de 4 ans) et aujourd’hui on revit et surtout lui!!!
    Bon lundi Julie!

  • Reply
    virginie (maviesimplement)
    19 septembre 2016 at 16:31

    Bonjour Julie,
    Ton article me rappelle vraiment le cauchemar que nous avons vécu avec mon fils Anatole lorsqu’il était petit… Mon fils se constipait car lors d’une défécation, il s’était provoqué une fissure anale tellement c’était gros!
    Du coup, une peur terrible d’aller aux selles. J’ai aussi tout essayé (hépar, suppo de glycerine, gélules de phytothérapies, kinésiologue, compote de pommes, ostéo et j’en passe).. C’était terrible !
    Et cette phrase de mon pédiatre à l’époque qui me disait continuellement « ça va passer, vous verrez, arrêtez de stresser ».. C’est vrai, ça en devenait une obsession, des heures sur le cabinet de toilettes à essayer de l’aider..
    Et puis, j’ai arrêter de nous mettre la pression… et les choses se sont faites d’elles mêmes.. Aujourd’hui Anatole gère lui même, je l’entend souvent dire, seul dans les toilettes, « c’est moi le plus fort, c’est pas toi, le Caca… »

  • Reply
    roxanne
    20 septembre 2016 at 09:12

    Il est arrivé la même chose à ma fille lors de la naissance de sa petite soeur (ça a commencé à la fin de ma grossesse). Comme toi j’ai tout essayé rien n’y faisait. On en était à 4 sachets de forlax par jour sans aucun résultat!
    Je l’ai amené voir un psycho-bio-accupresseur quel soulagement!! En 2 séances tout est rentré dans l’ordre, tous ses blocages émotionnels ont été évacués. Je ne connaissais pas du tout et vraiment je recommande à 200%!

  • Reply
    MamaFunky
    20 septembre 2016 at 09:39

    MA grande a un transit un peu super lent… Forcement elle n’aime que les pâtes et les frites. Alors on trouve des astuces à la maison, et bien sûr le Forlax est notre ami depuis maintenant 1 an. Sans en donner tous les jours, mais très régulièrement.
    Déjà elle a droit à son verre de jus d’orange le matin (ouf elle aime). Et puis plusieurs fois par semaine je lui fait des soupes. Comme ça les légumes passent à peu près… Elle tire la tronche mais bon on ne lâche rien et ca passe.
    En espérant qu’en grandissant son goût de développe et qu’elle aime plus de choses.
    Courage.

  • Reply
    aurélie
    20 septembre 2016 at 14:03

    Je poste ici car je connais bien le sujet avec mes enfants, je me permets d’ajouter quelques remarques/bémol:
    – attention à la glycérine suppo ou la « confiture » de parafine, cela rend les intestins feignants si on en prend trop souvent et cela se dépose sur la paroi de l’intestin et empêche l’assimilation des nutriments etc… avec modération. Contrairement au Forlax qui est une « aide » et ramollit les selles.
    – derrière la constipation il peut y avoir la douleur physique, celle de fissures très douloureuses. Les enfants ne savent pas toujours l’exprimer et cela peut durer longtemps avant qu’on s’en aperçoive… à faire contrôler par le pédiatre au moment de l’auscultation, cela prend 1 seconde et ce n’est pas douloureux.
    – et oui, ça se joue dans la tête et il faut y penser aussi: se retenir c’est contrôler son corps et avoir la maîtrise
    Chez nous le blocage se jouait à tous les niveaux qu’il a fallu bosser ensemble, mais nous y sommes arrivés!
    Et oui à quand le diplôme caca pour les parents?! 🙂
    Bon courage!

  • Reply
    Agathedeschamps
    9 octobre 2016 at 15:42

    Merci merci merci pour cet article qui me touche particulièrement. Notre fille est constipée depuis en gros bientôt 4 ans, depuis que j’ai arrêté de l’allaiter. Je crois que nous avons tout essayé, tout entendu, tout et son contraire d’ailleurs. Nous avons beaucoup de difficultés à lui faire prendre des médicaments, elle a un odorat d’enfer. Grâce à l’un des commentaires j’ai eu l’idée de lui faire prendre du forlac dans un yaourt, bon au bout du deuxième elle m’a grillé mais bon c’était toujours ça de gagné! Je ne comprends pas pourquoi la constipation n’est pas davantage étudié tant il y a d’enfants concernés. Les périodes de constipation très fortes sont de plus en plus difficiles à gérer et très éprouvantes. Des fois je me vois en train d’espérer qu’elle attrape une gastro! Bon courage à tous, parents et enfants

  • Leave a Reply